Festival voyage lifestyle

Les Decibulles, le rendez-vous de l’été incontournable en Alsace !

Décibulles 

A tous nos amis Alsaciens, vous connaissez sûrement le festival des Décibulles ? C’est un peu LE festival incontournable en Alsace !  Pour ceux qui ne le connaissent pas nous vous faisons un petit récap’ : C’est un Festival âgé de 25 ans déjà, situé à Neuve-Eglise dans la vallée de Villé dans le Bas-Rhin, qui se déroule généralement dans la période de mi-juillet durant 3 jours consécutifs.

Il y a une unique grande scène en plein air, mais pour autant le festival peut  accueillir jusqu’à 30.000 personnes. Le style musical est de tout genre : on peut y retrouver du bon vieux rap français comme IAM, à du gros drop à la Bloody Beetroots en passant par de la chill musique à la Mome ou encore  du son énergisant à la Naaman.

Mais il y a aussi une autre petite scène appelée scène Tremplin, ou tu peux y découvrir de nouveaux artistes musicaux souvent locaux. Tu peux également retrouver des spectacles,  bref de quoi ravir tout le monde !

C’est en partie pourquoi nous adorons ce festival, déjà plus de 3 ans d'affilée que nous nous y rendons ! Mais c’est aussi cet esprit de convivialité qui règne au sein de ce festival qui donne envie de revenir encore et encore; en effet on a l’impression d’être comme à la maison, entourés d’amis faisant la fête au soleil couchant tout en écoutant du bon son .

Qui plus est, les prix ne sont pas exorbitants : 30 euros le pass 1 jour, un peu moins de 70 euros le pass 3 jours.  En ce qui concerne la bière et la bouffe : 2 bulles (monnaie du festival environ égale à 2,25 euros)  pour la bière premier prix et pour 5 bulles tu peux avoir une bonne Flam’s made in Alsace ! Que demander de plus ? Disclamer : Non il n’y a pas que de la bière à boire ni que de la Flammenkuche mais bon on est en Alsace tout de même les deux sont très bonnes alors profitons-en !

Pour ce qui est du campement, il est séparé du festival mais est situé juste coté, pas besoin de se dépêcher de finir l’apéro de peur de rater les premières minutes d’Asaf avidian…    Après, tout dépend de là  où est situé ton campement, à toi de venir à l’heure d’ouverture pour disposer du meilleur spot  😉

Notre journée type aux décibulles :

« Réveil matin 15h, j’me réveille comme une fleur, Marguerite dans le macadam a besoin d’un doliprane »,  ça c'était le petit clin d’ œil à Tryo qui d’ailleurs est passé aux Décibulles l’an dernier, un réel bonheur !

Bref plus sérieusement, on sort de notre tente vers 12h, eh oui le soleil tape déjà fort, on a chaud, on a soif, on essaye de saisir la dernière goutte d’eau à moitié chaude qui reste de la bouteille, on voit la queue aux douches on se dit «ok flemme, la douche c’est pour les faibles, allons à la rivière » On réveille les autres en mode : « allez viens on est bien ! » On se prend une bière, le temps de descendre à la rivière, il est déjà 14h passé «  mince les concerts commencent déjà dans 3 heures… » Alors on fait du deux-en-un, apéro réveil : on se pose à l’ombre, on se baigne, on se sent déjà mieux, on pose la station de musique, on  se fait des p’tits jeux d’alcool avec « modération » pour se mettre bien. On continue l’apéro au campement, on se prépare pour aller aux concerts, on attend le ou la retardataire  « P***** j’ai mis où mon porte-monnaie ?? »   Il est 18h passé, on arrive au festival, on se reprend une bière, voire deux pour éviter de faire la queue 3 fois dans l’heure, on se prend à manger et hop la soirée peut commencer !

Avantage des Décibulles :                                        
  • Convivialité
  • Prix très raisonnable
  • Tous les styles de musiques
  • environnement très agréable
  • Bonne qualité du service au bar (bravo aux bénévoles !)
  • Bonne qualité Boissons et plats
Inconvénients :
  • Très peu de toilettes et douches dispo/ propres
  • campement en pente, pas très pratique
 
Parlons peu, parlons bien, parlons budget :

Pour les 3 jours, en comptant les billets , en ayant un budget bouffe / boissons de 30 euros max par jour, tu peux bien t’en sortir avec 150 euros tout compris !

 

 

Être Bénévole aux décibulles c’est quoi ?

Cela fait plus de deux ans que nous sommes tous deux bénévoles “environnement” aux Décibulles, c’est une expérience que nous recommandons pour ceux qui soit sont en galère d’argent mais veulent à tout prix venir au festival soit tout simplement souhaite découvrir une autre approche des festivals en général tout en contribuant à sa réussite.

 Être bénévole pour un festival c’est quoi ? C’est tout simplement remplir une mission quotidienne en contrepartie d’avoir sa place gratuite. Il existe toutes sortes de bénévoles ; bénévole “environnement”, bénévole “manutentionnaire” (ce qui monte/ démonte la scène par exemple), bénévole “service” (servir boissons/ plats), bénévole “circulation” (ceux qui te montrent la  voie à suivre en voiture à l’entrée du parking) etc… En tout cas être bénévole (ça dépend quelle catégorie) peut te permettre de profiter des concerts autant qu’un festivalier simple, c’était par exemple notre cas.  Mais attention ! Cela ne veut pas pour autant dire de se la couler douce, car le festival est très accès sur l’environnement ; eh oui en effet le lieu du festival est un espace dédié aux vaches le reste de l’année : du coup notre tâche est de la plus haute importance…

On vous explique tout : notre mission se déroulait de 8h30 à 14h, voir 13h si on se débrouillait bien. 9h tapantes sur les lieux du concert, gants en  latex dans une main, sachet poubelle dans l’autre et hop c’est parti pour deux heures de grand nettoyage jusqu’aux moindres mégots par terre ! Merci d’ailleurs à ceux qu’on apprécie le plus, ces lanceurs de confettis, mon Dieu quel fléau ! Après deux heures de ménage et la gueule de bois tentant toujours de passer, arrive la partie un peu plus fun, faire de la « prévention » au sein du camping du festival. Oui car nous bénévoles, sommes dans un camping à part, alors c’est un bon moyen de réveiller les copains «  eh ohh jeunes gens, tu veux un sac poubelle ?? Pense à nous qui rangeons tout le camping lundi quand toi tu seras parti » Et oui, c’est bien la partie la moins drôle de l’histoire, le lundi après le festival c’est le moment où on galère le plus, car nous devons intégralement nettoyer le festival et le camping…

 On passe à la pause midi, avec repas compris même si bon, par moment c’est un peu la cantine du collège c’est-à-dire pas top quoi, mais on ne va pas cracher dessus surtout que c’est gratuit alors on dit oui ! A 13h s’il ne reste pas encore quelques sachets poubelles à vider ou autre on peut chiller comme un festivalier  normal et ce, jusqu’au lendemain matin, alors ça vaut clairement le coup !

Si tu as d’autres questions concernant cet article n’hésite pas à nous envoyer un message, nous serions ravis d’y répondre.

Sinon on te laisse une petite vidéo pour te donner un p’tit aperçu des Décibulles :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *